Archives pour la catégorie J-F Kahn

Tribune que je cosigne avec Hubert Ott : L’Alternance reste notre priorité !

L’Alternance reste notre priorité !

 

Le MoDem dès sa naissance en 2007, a fondé sa création sur un constat que le mandat qui s’achève a largement confirmé : il est urgent de faire de la politique autrement !

Les très nombreux votes protestataires qui se sont exprimés dimanche dernier ont conforté cette aspiration ressentie au cœur du peuple français. Le MoDem a vocation à participer à  une alternance à ce pouvoir que le président sortant a exercé dans le couronnement de l’argent roi, dans le gaspillage des deniers publics, dans le sacrifice d’un million d’emplois publics ou privés, dans l’insécurité croissante provoquée par l’érosion du modèle social français. A la crise financière et économique se rajoute une crise de la responsabilité politique qui ne garantit plus l’intérêt général. En servant d’abord des intérêts particuliers, la présidence de Nicolas Sarkozy a trahi sa mission première, le tout, avec un discours emprunt d’une choquante vulgarité chronique.

La moralisation de la vie publique est donc une priorité absolue : elle ne peut devenir une réalité que dans l’alternance. L’alternance par un changement de président de la république est donc une nécessité que nous appelons de nos vœux. Nous avons espéré que François Bayrou serait l’homme pour la conduire. Le peuple français a choisi de confier la responsabilité de l’alternance à François Hollande en le plaçant en tête du premier tour. Ce choix de personnalité ne change rien pour nous à la nécessité du changement. Depuis la première heure de notre engagement au MoDem nous n’avons changé ni de position  ni de conviction : notre pays a besoin d’une autre méthode, d’un autre style, d’une autre gouvernance et surtout d’autres priorités sociales et économiques.

Depuis le début, nous dénonçons le climat de divisions entretenu durant cinq années au cœur de la société française, qui a besoin, plus que jamais d’un rassemblement, d’une volonté d’apaisement et de dignité au plus haut sommet de l’Etat. C’est à cette condition seulement que l’indispensable redressement du pays pourra se réaliser. L’enjeu de ce deuxième tour n’est pas un choix entre gauche ou droite, il est bien plus crucial : il s’agit de restaurer les valeurs républicaines et démocratiques qui ont été mises à mal durant ces cinq années de sarkozysme qui ont fait sombrer la France dans une inquiétude généralisée face à l’avenir.

Hubert Ott, Président du Territoire MoDem 1ère et 2ème Circonscription du Haut-Rhin

Yves Baumuller, conseiller national du MoDem, Conseiller municipal délégué de la Ville de Colmar

Résultats aux européennes (source: DNA)

r2sultatsdna.jpg

MUSIQUES, CHANSONS ET EUROPE avec Jean François Kahn ou comment la musique aide à faire l’Europe!

18 heures :Jean François KAHN parlera de son livre l’Alternative à la Librairie Hartmann Grand Rue à Colmar

19H30 : conférence de presse au cercle Saint Jospeh 29 rue Saint Joseph à Colmar

20 h : évènement « chansons, musiques et Europe » au cercle saint Joseph , animé par Stéphane BLET pianiste de renom, un orchestre de Jazz d’Europe centrale et par des chanteurs de l’opéra éclaté, Roger Pouly, Agnès Bove, Yves Coudray qui revisiteront les grands standards Européens.

  

La journée du vendredi 29 mai, marquera une étape importante de Jean-François Kahn, tête de liste du MoDem, dans le département du Haut-Rhin.

En effet, après une journée passée dans le vignoble alsacien, en compagnie de François Bayrou, à la rencontre des acteurs de la viticulture en mars, une rencontre avec les fermiers aubergistes dans la vallée de Munster, une conférence sur la crise devant plus de  200 personnes à Guebwiller , la grande  réunion publique de Mulhouse et son passage au Salon du Livre à Saint-Louis à la mi-mai, Jean-François Kahn animera ce vendredi à Colmar une soirée exceptionnelle.

En parallèle à la présentation du programme et des propositions concrètes du Mo-Dem pour ces élections européennes, nous démontrerons que l’Europe se fait grâce aussi grâce à la musique et que la musique a aidé et aide à construire l’Europe .

Cette soirée débat sera animée par un pianiste de grande notoriété Stéphane BLET, un orchestre de Jazz d’Europe centrale et par des chanteurs de l’opéra éclaté, Roger Pouly, Agnès Bove, Yves Coudray qui revisiteront les grands standards Européens.

Cette soirée au delà de son caractère politique sera également festive et musicale.

Agissons contre l’effondrement du prix du lait avec une autre Commission européenne

Agissons contre l’effondrement du prix du lait avec une autre Commission européenne dans J-F Kahn nathalie-griesbeck-logo-2 jean-francois-kahn-logo3 dans MoDem Nathalie Griesbeck, et Jean-François Kahn qui mène la liste du Mouvement Démocrate dans le Grand Est pour les élections européennes du 7 juin prochain, apportent leur soutien aux éleveurs de la filière lait.“Il suffit de prendre le temps de discuter sur le terrain avec les producteurs de la filière lait, comme je l’ai fait encore récemment dans le Jura, pour sentir l’urgence d’une réponse à la crise qui gronde actuellement”, explique Jean-François Kahn.“La crise actuelle est essentiellement nourrie par un phénomène de distorsion de concurrence entre les producteurs d’une part et les laiteries d’autre part” explique Nathalie Griesbeck, précisant que “pour le Mouvement Démocrate, il est évident que le secteur a besoin d’instruments de régulation pour assurer le maintien des cours du lait aux producteurs”.

“Cette situation symbolise l’échec des réponses ultralibérales de José Manuel Barroso et Michel Barnier visant à la disparition progressive des quotas laitiers d’ici 2015. Le premier a proposé la fin des quotas en tant que Président de la Commission européenne, l’autre a acquiescé en tant que membre du Conseil.

“La délégation MoDem s’est toujours opposée à ces mesures qui ne vont qu’aggraver encore davantage la situation difficile actuelle. Si les négociations au sein de la filière peuvent constituer une solution provisoire d’urgence, il faut surtout exiger de la nouvelle Commission européenne une proposition de modification ambitieuse du règlement 72/2008 qui instaure la fin des quotas” concluent Nathalie Griesbeck et Jean-François Kahn.

Invitation pour le Meeting de Clôture du MoDem à Schiltigheim

Invitation pour le Meeting de Clôture du MoDem à Schiltigheim dans Bayrou pdf invitationstrasbourg4juin.pdfinvitstrasbourg.png

Jean-François Kahn à Colmar le 29 mai

Jean-François Kahn à Colmar le 29 mai  dans Bayrou pdf dossierpressejfkahncolmar.pdfphotodossierdepresse.png

Déconnexion temporaire (Article DNA)

MoDem tous les deux, l’adjointe Odile Uhlrich-Mallet et son collègue Yves Baumuller sont les seuls élus de la majorité d’ouverture colmarienne à avoir publiquement « désapprouvé » la sanction « disproportionnée et injuste » décidée par Gilbert Meyer consistant à suspendre les aides de la Ville aux voyages scolaires du lycée Camille-Sée après avoir constaté des « débordements » lors de la manifestation du 19 mars. Jean-François Kahn, la tête de liste MoDem dans le Grand Est, n’en espérait pas moins de la vice-présidente du conseil régional, le journaliste ayant encore en tête l’épisode de la manifestation pro-aéroport filmée depuis la mairie. « Le fonctionnement des majorités plurielles, c’est de pouvoir dire qu’on n’est pas d’accord et demander le changement d’une décision tout en continuant à être solidaire sur les grands enjeux, les orientations politiques et le budget », explique Odile Uhlrich-Mallet qui n’envisage pas d’être sanctionnée. « Chacun peut s’exprimer », répond Gilbert Meyer. Ce que n’a pas manqué de faire un des proches du maire en taxant d’« opportuniste » l’offensive de l’adjointe. En attendant, Odile Uhlrich-Mallet sera quatrième de la liste de JFK. Danièle Meyer, maire de Rhinau et conseillère régionale, occupe la 10e place (première suppléante).

François Bayrou et Jean-François Kahn de passage dans le vignoble haut-rhinois

http://www.dailymotion.com/video/x8s9owRetrouver le déplacement de François Bayrou à Strasbourg, le 23 mars dernier. Dans le cadre de sa série de déplacements à la rencontre des citoyens, François Bayrou s’est immergé dans le monde viticole alsacien.

« La viticulture alsacienne est l’emblème de notre région alsacienne sur le plan économique mais aussi identitaire et culturel », explique un exploitant.

Les représentants les plus éminents du monde viticole alsacien sont venus rencontrer François Bayrou et se livrent à une véritable analyse d’un vin typique d’Alsace. Là-bas on l’appelle « spritzig » (frais, printanier) :  « Il est effervescent, frais. Il a un nez bien caractéristique de muscat, croquant. En bouche, on a quelque chose de très agréable, de très fruité, une belle longueur, une belle acidité ».

Jean-Francois Kahn logo
Jean-François Kahn
souligne « la nécessité de mettre encore plus l’accent sur l’identité, la typicité, de résister à la normalisation, comme on a fait pour les vins de Bordeaux. Vous devez faire du goût américain, du goût international. Et bien non, l’Alsace doit être dans son vin. Et quand on boit du vin d’Alsace, on doit sentir l’Alsace, la culture Alsace, le chant d’Alsace, l’accent d’Alsace. Je crois que c’est fondamental ».

François Bayrou pour conclure cette journée riche d’échanges et de partage, donne son sentiment : « C’est charnel tout ça, la terre, la vigne, l’agriculture, l’élevage. Tout ça c’est quelque chose qui n’est pas intellectuelle, c’est quelque chose qui est de l’ordre de la vie, de la tradition, de la transmission. C’est un combat politique au sens non partisan, au sens le plus noble du terme ».

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine