A 36 heures du Référendum prenez 1 heure pour lire : Conseil Unique d’Alsace, le bal des faux-culs

Posté par Yves Baumuller le 3 avril 2013

Madame, Monsieur,

A 36 heures du référendum sur l’avenir de l’Alsace, je vous invite à consacrer une heure pour lire ma contribution au débat :

 A 36 heures du Référendum prenez 1 heure pour lire : Conseil Unique d'Alsace, le bal des faux-culs dans Billet couv-def

Vous trouverez deux versions :

l’une pour une lecture électronique, fichier pdf CONSEIL UNIQUE D’ALSACE _ LE BAL DES FAUX CULS (version électronique)

l’autre pour une impression papier.fichier pdf Conseil Unique d’Alsace, le Bal des faux-culs (version pour impression)

Je vous en souhaite bonne lecture et vous prie de croire à l’assurance de mes salutations démocrates.

Yves Baumuller

Conseiller municipal délégue de la Ville de Colmar

Conseiller communautaire de la Communauté d’Agglomération de Colmar

 

Tél : 06 61 66 88 03

courriel : y.baumuller@free.fr

Facebook : www.facebook.com/yves.baumuller

Twitter : https://twitter.com/YvesBaumuller

Publié dans Baumuller, Billet, National, Regional, Ville de Colmar | Pas de Commentaire »

Tribune que je cosigne avec Hubert Ott : L’Alternance reste notre priorité !

Posté par Yves Baumuller le 26 avril 2012

L’Alternance reste notre priorité !

 

Le MoDem dès sa naissance en 2007, a fondé sa création sur un constat que le mandat qui s’achève a largement confirmé : il est urgent de faire de la politique autrement !

Les très nombreux votes protestataires qui se sont exprimés dimanche dernier ont conforté cette aspiration ressentie au cœur du peuple français. Le MoDem a vocation à participer à  une alternance à ce pouvoir que le président sortant a exercé dans le couronnement de l’argent roi, dans le gaspillage des deniers publics, dans le sacrifice d’un million d’emplois publics ou privés, dans l’insécurité croissante provoquée par l’érosion du modèle social français. A la crise financière et économique se rajoute une crise de la responsabilité politique qui ne garantit plus l’intérêt général. En servant d’abord des intérêts particuliers, la présidence de Nicolas Sarkozy a trahi sa mission première, le tout, avec un discours emprunt d’une choquante vulgarité chronique.

La moralisation de la vie publique est donc une priorité absolue : elle ne peut devenir une réalité que dans l’alternance. L’alternance par un changement de président de la république est donc une nécessité que nous appelons de nos vœux. Nous avons espéré que François Bayrou serait l’homme pour la conduire. Le peuple français a choisi de confier la responsabilité de l’alternance à François Hollande en le plaçant en tête du premier tour. Ce choix de personnalité ne change rien pour nous à la nécessité du changement. Depuis la première heure de notre engagement au MoDem nous n’avons changé ni de position  ni de conviction : notre pays a besoin d’une autre méthode, d’un autre style, d’une autre gouvernance et surtout d’autres priorités sociales et économiques.

Depuis le début, nous dénonçons le climat de divisions entretenu durant cinq années au cœur de la société française, qui a besoin, plus que jamais d’un rassemblement, d’une volonté d’apaisement et de dignité au plus haut sommet de l’Etat. C’est à cette condition seulement que l’indispensable redressement du pays pourra se réaliser. L’enjeu de ce deuxième tour n’est pas un choix entre gauche ou droite, il est bien plus crucial : il s’agit de restaurer les valeurs républicaines et démocratiques qui ont été mises à mal durant ces cinq années de sarkozysme qui ont fait sombrer la France dans une inquiétude généralisée face à l’avenir.

Hubert Ott, Président du Territoire MoDem 1ère et 2ème Circonscription du Haut-Rhin

Yves Baumuller, conseiller national du MoDem, Conseiller municipal délégué de la Ville de Colmar

Publié dans Baumuller, Bayrou, Bennahmias, Billet, J-F Kahn, MoDem, National | Pas de Commentaire »

Trop tôt pour moi pour dire oui à ce projet de Conseil Unique d’Alsace

Posté par Yves Baumuller le 22 novembre 2011

Hier soir lors du Conseil municipal de la Ville de Colmar, notre Maire a proposé l’adoption d’une motion concernant la création du Conseil Unique d’Alsace, je suis le seul élu a m’être abstenu : j’assume.

Voici le texte de la motion : Trop tôt pour moi pour dire oui à ce projet de Conseil Unique d'Alsace dans Billet pdf motionsurlacrationduconseiluniquedalsace.pdf

Ci-desous le texte de mon intervention et explication de vote. Dès demain vous pouvez retrouver l’intégralité du débat en vidéo sur le site : www.colmar.fr

cm dans Communauté d'Agglo

Monsieur le Maire, Mes chers collègues,

Dans la perspective d’un Conseil Unique d’Alsace, je partage évidement le désir que notre Ville joue un rôle important dans une nouvelle organisation territoriale, Colmar a en effet de nombreux atouts pour prétendre être le siège ou l’un des sièges d’une institution alsacienne unique. Un polycentrisme alsacien serait sans doute la solution, même si pour moi, avant de trancher la question d’un siège, se pose la question d‘une bonne déconcentration des services sur l’ensemble de notre territoire notamment des services publics pour nos concitoyens, nos entreprises et nos associations.

Cela dit cette motion me pose problème : En orfèvrerie, par exemple, ce n’est que lorsque le bijou est terminé que l’on choisit son écrin. Dans notre cas le bijou n’est pas fini, il n’est même pas commencé et ces plans semblent changer de semaines en semaines.

Le premier paragraphe de votre motion évoque une perspective positive pour l’Alsace. Personnellement je n’en sais rien. Nous sommes aujourd’hui au stade des belles idées, et des idées sans contenus précis et sans mode opératoire ne peuvent se satisfaire de n’être que belles. Si l’on regarde un peu dans le rétroviseur on constate que cette question d’un Conseil unique agite la classe politique et uniquement la classe politique depuis de nombreuses années.

Aujourd’hui on nous demande de passer directement à la phase finale d’un projet qui devrait pourtant se construire pas à pas et dans la concertation. Et pourtant, quels progrès en matière de coopérations entre nos collectivités ont été enregistrés ces dernières années ? Aucun ! Combien d’agences avons-nous fusionnées ? Aucune ! En somme on nous demande de passer tout de suite dans le grand bain sans avoir le minimum de base de natation commune.

Et que dire de la concertation quand on sait qu’une majorité des élus départementaux et régionaux ont eu connaissance de l’accord entre les trois présidents dimanche dernier dans la presse et pire encore qu’ils apprennent qu’ils sont convoqués par voie de presse toujours, le 01 décembre prochain pour un congrès ? De concertation en réalité, il n’y en a pas ! On agit dans l’urgence avant que la campagne présidentielle ne laisse plus aucune place médiatique à cette question et surtout avant que ne prenne fin le CDD gouvernemental du président de la Région.

L’Alsace mérite mieux que ces tripatouillages. Nous devons commencer par répondre aux vraies questions et notamment à la première : celle du mode de scrutin : Si nous ne mettons pas fin aux petites baronnies locales en choisissant le scrutin proportionnel, le seul qui soit garant d’un aménagement du territoire équilibré, alors je le crains, nous ne serons pas dans une perspective positive pour l’Alsace.

Alors, il reste la question des économies, la loi sur la réforme territoriale avait pointé du doigt le trop grand nombre d’élus et avait fixé leurs nombres à 74 : aujourd’hui sur cette seule question, la fourchette avancée par le ministre-président est de 96 à 110 élus et des élus à qui on propose déjà des augmentations d’indemnités substantielles puisque on leur demanderait le double de travail. Tout cela ne me semble pas bien sérieux.

Enfin, revendiquer de nouvelles compétences en matières d’éducation, ça veut dire que l’école française n’est plus unique sur l’ensemble du territoire national et à mon sens, ça pose des questions de principes auxquelles il vaudrait mieux réfléchir.

Je m’arrête là, pour toutes ces raisons je m’abstiendrai sur ce texte, il est trop tôt pour se prononcer sur le futur siège et il est surtout pour moi, trop tôt pour dire oui à ce projet de Conseil Unique d’Alsace.

Yves Baumuller
Conseiller municipal délégué
Conseiller communautaire
MoDem / Ecologie et Démocratie

Publié dans Baumuller, Billet, Communauté d'Agglo, Conseil Municipal, Regional, Ville de Colmar | Pas de Commentaire »

Belle réussite collective !

Posté par Yves Baumuller le 15 octobre 2011

Ce matin à Colmar inauguration et donc aboutissement du projet F.A.S.A.D.E.U (formation axée sur l’art dans l’Espace Urbain). Aboutissement qui me donne la pêche parce qu’il donne du sens à l’action politique… il y a deux ans nous étions une petite poignée à rêver d’un projet qui conjuguerai l’amélioration du cadre de vie dans le cadre de la rénovation urbaine en faisant entrer l’Art dans les quartiers ouest de Colmar avec en parallèle une action d’insertion professionnelle. En général dans la vie quand on vise la Lune on peut espérer atteindre les étoiles mais là tous nos espoirs ont été dépassés : une quinzaine de jeunes en formation à l’Afpa ont été associés et ont réalisé l’œuvre monumentale « Pixels Op’art » de, avec et sous la direction de Miguel Chevalier, artiste de renommée internationale. La plus value sur le CV de ces jeunes est évidente et leur fierté est grande à juste titre, tout autant que la notre d’avoir contribué à bâtir une œuvre de ce niveau dans un quartier « ZUS ».

Bravo et merci à Miguel pour son investissement dans ce projet et pour sa générosité ; bravo à Betty, directrice de la Mission Locale Jeune, pour l’idée d’origine, pour le portage et la coordination de l’action ; bravo à toute l’Equipe géniale de l’Afpa ; merci à la Région Alsace pour le financement de la formation ; merci au Pôle Habitat Centre Alsace pour la mise à disposition du mur support et pour le financement de matériaux ; merci à l’Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances pour le cofinancement de l’opération ; merci à Vialis pour la mise en lumière de l’œuvre ; merci à la présidente du Conseil de Quartier Europe Schweitzer et remerciement à la Ville, à son service Animation et Vie des Quartiers, à son service Actions Culturelles et au Maire de Colmar pour nous avoir suivis dans cette aventure. Enfin et surtout BRAVO aux JEUNES qui se sont pleinement investis dans ce projet. Seul regret : Il fallait que cette inauguration tombe à l’heure où la France joue pour une place en finale de la Coupe du Monde de Rugby… ;-(( Bref c’est à 10h30 au 8, rue de Lucca à Colmar, venez nombreux et pour les autres les photosi dans la journée sur www.facebook.com/yves.baumuller

Publié dans Baumuller, Billet, Conseil Municipal, Regional, Ville de Colmar | Pas de Commentaire »

Je voterai dimanche !

Posté par Yves Baumuller le 7 octobre 2011

Il est difficile, ces jours-ci de passer à côté des discussions portant sur les primaires citoyennes dont le premier tour aura lieu ce dimanche. Cela appelle pour moi une première réflexion : l’intérêt de la population pour ce scrutin et l’enthousiasme de beaucoup conduira dans l’avenir, j’en suis certain, tous les partis de gouvernement à ce livrer à cet exercice démocratique.

Je ne fais pas mystère de ma participation à ces primaires et cela a suscité, ici ou là, des interrogations ou des incompréhensions. Sans ressentir le besoin de me justifier, je veux expliquer pourquoi avec beaucoup de mes amis du MoDem nous contribuerons aux choix du candidat socialiste :

D’abord sur la forme : Il ne faut jamais avoir peur de la démocratie et de l’arbitrage des militants ou du peuple. J’avais, beaucoup s’en souviennent, porté avec d’autres et malheureusement sans succès, l’idée de procéder à des primaires pour désigner fin 2009 la tête de liste MoDem pour les élections régionales en Alsace. Cette démarche devrait être la règle absolue partout à chaque fois que la question du leadership se pose dans la préparation d’une élection qu’elle soit locale, régionale ou nationale.

Ensuite sur le fond : La future majorité centrale que prône François Bayrou, la majorité dont la France a besoin et dans laquelle je me retrouve pourra-t-elle se passer des socialistes ou en tout cas d’un grand nombre d’entre eux ? Bien évidemment que non. L’engagement qu’il faudra prendre ce dimanche en allant voter, de se reconnaitre « dans un projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire » n’est-il pas partagé par tous les démocrates ? bien sur que oui. 

En votant dimanche je compte participer au choix de celui qui sera l’un des principaux partenaires de cette majorité centrale et je pense que François Hollande est le plus prêt idéologiquement pour permettre l’émergence de cette large majorité nouvelle. C’est pourquoi mon choix se porte sans hésitation sur lui  et cela n’enlève rien à mon soutien à François Bayrou. 

Yves Baumuller 

Conseiller municipal et communautaire de Colmar 

Conseiller national du MoDem 

Publié dans Baumuller, Bayrou, Billet, MoDem | Pas de Commentaire »

Bonne année 2011: Année Européenne du Bénévolat et du Volontariat

Posté par Yves Baumuller le 12 janvier 2011

anneeeuropeennevolontariat3.gifCette année européenne débute sous le signe de l’inquiétude ! Après 2010, année de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale dont nous constatons tous, avec regrets, qu’elle n’a apporté aucune amélioration, l’Union Européenne a décidé de mettre l’accent cette année sur l’engagement à travers l’année Européenne du Bénévolat et du Volontariat. Malgré que notre pays soit riche de son tissu associatif culturel, social, humanitaire et sportif il n’est pas moins vrai que les inquiétudes des dirigeants associatifs sont légitimes. En effet, Ils doivent faire face à un double enjeu : endiguer la crise du bénévolat et faire face à la diminution importante, conséquence de la politique gouvernementale, des subventions publiques pourtant indispensables à leur développement. J’espère que cette année européenne sera l’occasion de l’ouverture d’un vaste débat sur l’avenir du monde associatif. Je profite de cette période de vœux pour souhaiter à tous les acteurs de terrain une excellente année 2011.

Yves Baumuller

+ D’infos sur l’année européenne : http://www.eyv2011.eu

Publié dans Baumuller, Billet, National | Pas de Commentaire »

115 Haut-Rhin « L’entreprise de déshumanisation toujours en marche ! » pour Jean-Luc Bennahmias

Posté par Yves Baumuller le 29 novembre 2010

bennahmiasbrasleve1.jpgLe cahier des charges de l’organisme gérant le « 115″ du Haut-Rhin, la structure qui répond aux appels d’urgence de demande d’hébergement, distingue le « public de droit commun » et « les demandeurs d’asile ou déboutés du droit d’asile.
Quelques soient leurs origines, on ne laisse pas les gens dehors lorsqu’il fait -10 degrés! Ce cahier à charge contre les personnes les plus en difficultés porte les germes du cynisme, de l’impudence et, en termes juridiques, de la non assistance à personne en danger.

Lorsqu’il n’y a plus assez de place, il faut en créer. Rien n’interdit de mobiliser un gymnase ou une salle municipale en semaine de grand froid. Enfin, ce sont de telles évidences!

Devant de telles inepties, M. l’abbé Pierre doit se retourner dans sa tombe !

Enfin, grâce à l’imagination sans fin de notre politique migratoire et au labyrinthe administratif, gardons en mémoire qu’une grande partie de ces personnes ont acquis le douloureux statut des NI-NI.Ni expulsables, ni soit-disant régularisables, on les condamne à l’errance et à la misère.

Un minimum d’humanité et de chaleur donc! M.Apparu est contraint de rédiger une circulaire en urgence pour rappeler le principe d’inconditionnalité de l’accueil en hiver. Mais comment en est-on arrivé là ?

Jean-Luc Bennahmias, Vice-président du Mouvement Démocrate

Publié dans Baumuller, Bennahmias, Billet, MoDem, National, Regional | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Bennahmias a raison : « Climat: l’Europe doit s’engager »

Posté par Yves Baumuller le 26 novembre 2010

jlb.jpgSuspendue à la négociation qui s’ouvre lundi 29 décembre à Cancun, l’UE ne doit pas attendre un accord global pour s’engager à «aller vers une réduction de 30% des gaz à effet de serre à l’horizon 2020», estime Jean-Luc Bennahmias, député européen et vice-président du MoDem.

Il est nécessaire d’aborder le prochain sommet consacré à la lutte contre le changement climatique avec quelques données en tête: selon une récente étude du Global Carbone Project (organisme international de recherche sur la lutte contre le réchauffement climatique), la quantité des émissions de gaz à effet de serre a encore augmenté de 3% en 2010 après une légère baisse constatée lors de l’année 2009, principalement due aux délocalisations de notre industrie sur d’autres continents et à la crise économique et financière. Il est maintenant acquis qu’une hausse de 2 degrés des températures mondiales se profile. Notre environnement ne résisterait pas à une hausse encore plus rapide car elle engendrerait d’innombrables conséquences. L’Agence internationale de l’énergie prévoit de son côté une hausse de 3,5 degrés à moyen terme si les gouvernements n’agissent pas davantage qu’ils ne le font aujourd’hui.

À ne rien faire, le réchauffement climatique pourrait même atteindre sept degrés d’ici 2100, selon l’Institut de recherche sur les impacts du climat de Potsdam.

Le constat est implacable : en l’état actuel, nos engagements ne sont pas susceptibles de minimiser les dégâts du changement climatique.

Bref, nos gouvernements doivent faire plus, et plus vite.

L’Europe le sait mais elle suspend à la signature d’un accord global son ambition de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 pour cent d’ici 2020… On connaît les réticences. On sait qu’une poignée d’industriels européens, guidée par des intérêts de très court terme et aveuglée par le cynisme, a financé des sénateurs climato-sceptiques aux Etats-Unis. Que le jeu de billard à deux bandes consistait à bloquer le Sénat américain pour venir mielleusement demander ensuite aux politiques européens de ne pas aller de l’avant, évoquant leur isolement supposé!

Devant l’évidence des faits, peut-on encore douter de l’urgence de la situation? Comment ne pas croire que l’effort à fournir s’impose à tous, à l’échelle mondiale?

S’il est vrai que la lutte contre le changement climatique s’est imposée depuis quelques années comme l’un des enjeux majeurs de l’agenda politique, toutes les tentatives de conciliations internationales censées enfin agir pour que nous ayons à l’échelle mondiale un mode de vie plus respectueux de notre environnement ont été des pétards mouillés! Une fatigue perceptible et compréhensible sur des déclarations aussi éloquentes que creuses s’installe désormais. Concentrons notre attention sur l’évaluation des résultats. Nous n’avons pour l’instant que de bien faibles seuils plancher concernant nos émissions de gaz à effet de serre. Qui plus est, concernant l’efficacité énergétique et le taux de 20 pour cent d’énergies renouvelables à atteindre en 2020, le compte n’y est absolument pas! Il en est d’ailleurs de même à propos des investissements dans le domaine de la recherche, pourtant si vitaux.

La conférence de Copenhague, montée en épingle, a montré tout le ridicule des rivalités entre Etats membres au sein de l’Union européenne. Le pire serait que Cancun se résume à un Copenhague bis: «paroles et paroles» surmédiatisées dont on nous promet des avancées divines, et qui finalement n’accouchent que d’une souris, conséquence d’une discorde généralisée et de la confrontation entre intérêts privés et nationaux. Triste spectacle.

Après la déception du sommet de Copenhague, une autre conférence s’est tenue à Nagoya au Japon sur un autre sujet: la biodiversité. Moins médiatique, peu suivie, sans grand show politique. Pour quel résultat? Et bien oui, des avancées «globalement positives»! L’inverse de Copenhague en somme. Tout n’est pas réglé bien évidemment mais plusieurs avancées en faveur de la biodiversité et des écosystèmes sont actées. Une petite respiration pour toutes les espèces vivantes qui nous entourent, une leçon de méthode bienvenue pour les prochaines étapes, à commencer par Cancun.

L’enjeu de cette échéance est simple: les Etats qui ont jusqu’ici rechigné à prendre activement part à la lutte contre le réchauffement climatique (Chine et Etats-Unis en tête) doivent désormais prendre leurs responsabilités. Cela passe par l’adoption d’engagements ambitieux mais surtout juridiquement contraignants pour chaque Etat, en adéquation avec les possibilités de chacun.

Si d’aventure Cancun se révélait être un échec de plus, alors l’Europe doit, sans plus attendre, mettre en œuvre de son côté des mesures ambitieuses, réalistes, efficaces et créatrices d’emplois non-délocalisables: aller vers une réduction de 30 pour cent des gaz à effet de serre à l’horizon 2020.

Tel est le prochain défi européen en matière de lutte contre le changement climatique

Publié dans Bennahmias, Billet, MoDem, National | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Bennahmias: L’Union des écologistes est-elle possible? Est-elle souhaitable?

Posté par Yves Baumuller le 19 mai 2010

Jean-Luc Bennahmias: L'Union des écologistes est-elle possible? Est-elle souhaitable?  dans Bennahmias Forum-LibérationLe Nouvel Observateur et Libération en partenariat avec plus de 60 associations vous invitent aux Etats Généraux du Renouveau! La Fédération « Ecologie et Démocratie » est partie prenante de cette initiative! 

Elle organise le Samedi 19 Mai à 14hOO le débat: 

L’Union des écologistes est elle possible ? Est-elle souhaitable ? 

jlb1-300x200 dans BilletJean-Luc Bennahmias en tant que Président de « Ecologie et Démocratie » propose d’ouvrir le débat à partir de la tribune suivante: 

Alors qu’ils partaient d’une situation déplorable à la présidentielle et faible aux législatives, les Verts ont rencontré un succès significatif aux élections européennes. Aux régionales, s’ils ont réalisé des scores plus variables dans le reste de la France, ils ont été performants en Ile de France et en Rhône-Alpes. 

Cela tend à prouver qu’il existe un électorat écolo, démocrate et social, dans le paysage politique, qui ne se satisfait plus des propositions des deux grands blocs. Plus largement, une grande majorité de nos concitoyens ont appréhendé positivement la question environnementale depuis une vingtaine d’années. Ils se veulent désormais consom’acteurs et ce, dans tous les domaines : santé, alimentation, gestion de l’eau et des déchets, mode de déplacements, transports, le développement du vélo, etc. L’exemple lyonnais est à ce titre intéressant : Lors du développement de Vélo’V, la municipalité tablait sur une utilisation principalement de « loisirs ». Grande surprise pour les responsables politiques : c’est en semaine que la demande est la plus importante pour une utilisation dans les tâches du quotidien. 

Lire la suite… »

Publié dans Bennahmias, Billet, National | 1 Commentaire »

Adoption du Grenelle 2 : Le « diable » se cache dans les détails… ou dans les amendements !

Posté par Yves Baumuller le 12 mai 2010

grenelle2adoptequelssontderniersengageml1.jpg

Sans surprise, la loi sur le Grenelle 2 a été adoptée hier par 314 voix contre 213, sans surprise la majorité a adopté et l’opposition s’est opposée… Je ne reviendrai pas sur les nombreux reculs de ce texte déjà largement évoqué ici dans des billets ou vidéos de Jean-Luc Bennahmias. Oui, pour reprendre une expression populaire, le « diable » se cache dans les détails en l’occurrence dans un amendement proposé la semaine passée par le gouvernement, et donc finalement, dans un amendement imposé aux députés de la majorité, réduits depuis trois ans à un rôle de machine à voter. Le contenu de cet amendement adopté vendredi, sans débat, est passé inaperçu jusqu’à ce que Libération.fr s’en face l’écho hier matin. Il supprime purement et simplement la procédure d’enquête publique pour toute demande d’augmentation des rejets radioactifs et chimiques ainsi que de l’augmentation des prélèvements d’eau des installations nucléaires !   

Lire la suite… »

Publié dans Baumuller, Bennahmias, Billet, National, Regional, Revue de Presse | 1 Commentaire »

OGM: RIN lance un appel pour la pétition demandant de décréter un moratoire

Posté par Yves Baumuller le 10 mai 2010

nonauxogmlogo.jpg

L’Association RIN forte de ses plus de 500 membres et présidée par mon ami Hubert OTT, lance l’appel ci-dessous, pour la signature d’une pétition demandant un moratoire sur la question des OGM

La Commission Européenne vient d’autoriser l’entrée et la culture d’OGM en Europe, contre le souhait des citoyens, et contre l’avis de plusieurs Etats Membres.

La gouvernance européenne nous permet de déposer une demande officielle auprès de la Commission, pour peu qu’elle soit soutenue par un minimum d’un million de citoyens européens. Aujourd’hui, et après 1 mois d’action, Greenpeace et Avaaz ont réussi à rassembler près de 610.000 signatures.

Voici le lien vers la pétition : ça vous prendra 30 secondes, nous laissera peut-être une chance d’obtenir un moratoire au niveau européen, et d’éviter l’entrée massive en Europe de cultures invasives (elles menacent la biodiversité), potentiellement nocives pour notre santé (de nombreux avis médicaux mettent en garde contre les conséquences de la consommation d’OGM), potentiellement dangereuses pour l’indépendance économique des agriculteurs (les semences sont chères car brevetées, doivent être rachetées chaque année, et demandent l’utilisation de produits spéciaux disponibles uniquement chez les semenciers), et polluantes (ces cultures nécessitent l’utilisation d’énormément de produits chimiques).

Texte de la pétition :

Au Président de la Commission Européenne José Manuel Barroso:
Nous vous appelons à décréter un moratoire sur l’introduction des plantes génétiquement modifiées en Europe et à mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche sur l’impact des OGM et de déterminer leur régulation.

Signer la pétition ici 

Contact : hott@laposte.net

rin.png

le 10 mai à 12h40

a12h40.png

 

Publié dans Baumuller, Billet, National, Regional, Revue de Presse | Pas de Commentaire »

ENFIN ! Merci Monsieur le Président de la République

Posté par Yves Baumuller le 8 mai 2010

sarkocolmar.png 

Le Mouvement Démocrate du Haut-Rhin se félicite de la reconnaissance, à Colmar, par le Président de la République, du Statut de « victime du nazisme et de crimes de guerre » des  Malgré Nous et de la reconnaissance de la responsabilité du régime de Vichy « qui a trahi les valeurs de la France » en abandonnant l’Alsace et  la Moselle au 3ème Reich.

Dans ce discours que nous qualifions d’historique pour l’Alsace, Monsieur SARKOZY répond en tous points à la demande que nous lui avions exprimée le 04 mai dernier dans une lettre ouverte. Le Président a souhaité « répondre à une  blessure pas éteinte » en venant en Alsace « réparer une injustice ». Evoquant la tragédie des Malgré Nous, partie « la plus occultée par un silence emprunt de soupçon » dans l’histoire de l’Alsace, le Chef de l’Etat a sans ambiguïté réhabilité la mémoire d’hommes « qui ne furent pas des traitres » et dont « la douleur mérite la compréhension et le respect ».

Nous remercions le Président de la République d’avoir en ce 65ème anniversaire de la Victoire de 1945 et en Alsace, accompli ce devoir de mémoire et de justice.

Pour le Mouvement Démocrate 68 

Le Délégué Départemental 

Yves BAUMULLER

Vidéo du discours : http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/videotheque.10.html?itemid=17542

Publié dans Baumuller, Billet, MoDem, National, Regional, Ville de Colmar | Pas de Commentaire »

« Malgré-Nous » 2ème Lettre ouverte au Président Sarkozy

Posté par Yves Baumuller le 5 mai 2010

malgrnous.jpg                Monsieur le Président de la République, 

Vous présiderez le 08 mai prochain à Colmar la commémoration du 65ème Anniversaire de  la Victoire de 1945. Votre choix de Colmar est un honneur pour la Ville dont je suis l’un des élus et pour notre Région  entière. Le Mouvement Démocrate Haut-rhinois, au nom duquel je vous écris, entrevoit dans ce choix une première reconnaissance du statut particulier de l’Alsace et de la Moselle du fait de leur annexion au IIIème  Reich Nazi durant la Seconde Guerre Mondiale. 

Lire la suite… »

Publié dans Baumuller, Billet, MoDem, National, Regional | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Bennahmias: Grenelle 2: A la folie, un peu, pas du tout !

Posté par Yves Baumuller le 4 mai 2010

Avant même d’entamer le point d’orgue environnemental de cette mandature, on a enlevé les pétales du Grenelle les uns après les autres !

Recul sur la taxe carbone ? C’est de la faute de l’Europe ! Étrange report pour l’après 2012 de la taxe sur les camions ? Techniquement complexe ! Ceci se conjugue soit-dit en passant, par l’abandon du fret ferroviaire mais bon ! Toujours est-il qu’il n’en fallait pas plus pour libérer certains sceptiques et donner le coup de grâce aux éoliennes classées au même titre que de dangereuses usines chimiques dont il faudrait se méfier comme d’une usine AZF ! C’est lamentable !

Les pressions diverses mais efficaces ont fini par déshabiller le Grenelle I et II. « Environnement, « je t’aime donc à la folie pas du tout !  »

Il nous revient aujourd’hui d’illustrer tous les bénéfices d’une écologie positive !

Car à l’instant présent ce message n’est pas passé. C’est un fait !

Si urgence environnementale il y a, elle ne doit en aucun cas, nous incliner à brouiller les priorités. Attention en cela à ne pas scier la branche sur laquelle nous avons pu convaincre. Ne nous trompons pas de cibles ! Le combat est assez rude comme ça !

À l’instar des téléphones portables que l’on voudrait interdire aujourd’hui au collège, alors qu’il suffirait d’en limiter l’usage, le puritanisme écolo a pu énerver. Je considère qu’il faut revenir à la charge pour des investissements concrets et nous remobiliser car de l’engagement gouvernemental pour l’environnement il ne reste rien ou presque de tangible.

C’est de mon point de vue l’élément décisif de la négociation qui s’engage. Quelles ressources budgétaires va-t-on avoir le courage de mettre à disposition pour accélérer les réalisations à court et moyen terme afin de parvenir à un développement sobre et efficace, si nécessaire pour sortir par le haut de cette crise.

Jean-Luc Bennahmias

Député européen

Vice président du Mouvement démocrate

Président d’Ecologie et Démocratie

http://www.dailymotion.com/video/xd70s1

http://www.dailymotion.com/video/xd6r4v

 

Publié dans Bennahmias, Billet, MoDem, National, Revue de Presse | Pas de Commentaire »

Le MoDem face aux enjeux du second tour

Posté par Yves Baumuller le 15 mars 2010

Les résultats du MoDem aux élections régionales d’hier sont évidemment décevants, tant au niveau régional qu’au niveau national. J’appelle les militants alsaciens,  les sympathisants et les électeurs qui nous ont apporté leur suffrage à ne pas se démobiliser ! 

Lire la suite… »

Publié dans Baumuller, Billet, MoDem, National, Regional | 7 Commentaires »

12
 

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine