L’œuvre symbole d’un quartier en mouvement (Art l’Alsace)

L’œuvre symbole d’un quartier en mouvement (Art l'Alsace) dans Conseil Municipal l-oeuvre-a-ete-inauguree-hier-en-presence-de-l-artiste-qui-l-a-imaginee-des-jeunes-qui-l-ont-realise  

La fresque issue de la formation axée sur l’art dans l’espace urbain (FASADEU), inaugurée hier rue de Lucca à Colmar, entend symboliser la dynamique du quartier

Sur la quinzaine de jeunes présents au lancement du projet, initié en 2009 par la Mission locale, neuf ont obtenu leur certificat de façadier et réalisé la fresque imaginée par Miguel Chevalier, pointure internationale de l’art numérique. Deux ont été embauchés en CDI par Rauschmaier, l’entreprise du président de la Mission, trois ont trouvé un CDD, et quatre « ont des pistes » pour trouver un emploi, expose Betty Bernardinis, directrice de la Mission pour qui « si tous les stagiaires ne trouvent pas un emploi, c’est une œuvre inachevée ».

Après des échanges entre le conseil de quartier, Miguel Chevalier et les jeunes, puis cinq mois de formation accélérée avec un peintre en bâtiment, les neuf Colmariens ont réalisé l’œuvre en huit jours. L’artiste se montre très satisfait du travail réalisé en commun : « C’était une expérience nouvelle et riche pour moi, on a dû trouver des solutions techniques pour adapter à l’échelle urbaine ce projet conçu sur ordinateur ». Référence à l’art cinétique d’un Vasarely, aux années 70 et aux pixels de notre société informatisée, l’œuvre évoque « le mouvement de ce quartier en restructuration ».

« Horloge astronomique » via les éclairages

De loin, la sphère qui semble sortir du bâtiment produit un effet de trompe l’œil, d’illusion d’optique d’où son nom « Pixels Op’art 2011 ». Depuis hier et tous les soirs jusqu’à minuit, la fresque devient une sorte d’ « horloge astronomique », illuminée chaque heure d’une couleur différente.

« Avez-vous vu le nombre de pignons dans le quartier ? Il y a encore beaucoup à faire ! », a relevé le président de la Mission locale dans son discours. Le maire de Colmar a souligné que « de nombreux pignons ont été rénovés » et qu’au total 120 millions d’euros ont été injectés en six ans dans le quartier Europe et celui de la rue de Lucca. « Mais on ne peut pas généraliser ce type de projets, celui-ci a coûté 158 000 € », indique le maire qui se félicite de la « synergie entre tous les acteurs ».

Chantiers à venir

La mise en lumière (encore en phase d’expérimentation) de cette façade, à laquelle était accolé un immeuble aujourd’hui démoli, précède l’aménagement du parvis au printemps 2012, avec notamment un square. Elle marque également le coup d’envoi des travaux de restructuration du secteur Schweitzer, entre fin 2011 et mi-2013.

le 16/10/2011 à 05:00 par Jean-Frédéric Surde

 

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine