Rénovation urbaine (Art DNA)

Posté par Yves Baumuller le 29 juin 2011

Lundi soir, les élus ont pris connaissance du volumineux rapport annuel – 47 pages – sur les actions menées dans le quartier Europe classé en Zone Urbaine Sensible (ZUS) et en Zone de Redynamisation Urbaine (quartiers Schweitzer, Saint-Vincent-de-Paul, Florimont-Bel Air).
Victorine Valentin (opposition de gauche) et Michel Feldmann (opposition de droite) saluent le travail de présentation et la clarté du rapport, suscitant des exclamations de surprise dans la majorité. L’urbanisme a bien évolué, les immeubles sont rénovés, les quartiers sont plus agréables à vivre, souligne ce dernier. La conseillère socialiste s’étonne toutefois de voir les animations d’été figurer dans le rapport. Elle trouve que l’emploi et la santé sont traités en parents pauvres. Elle souhaiterait des bilans qualitatifs. Michel Feldmann ne comprend pas pourquoi les actions dans les écoles, le domaine de la petite enfance ou au centre Europe qui concernent tous les habitants, sont reprises dans le rapport.

Ils attirent l’attention de l’assemblée sur quelques indicateurs qui lui paraissent inquiétants : la baisse du nombre d’élèves au collège Molière, les chiffres du chômage dans le quartier, les voitures brûlées. « Les problèmes de délinquance restent entiers. A quoi ça sert d’avoir un budget de fonctionnement excédentaire si les problèmes sociaux ne sont pas résolus ? », s’interroge le conseiller. A la lumière du rapport, Tristan Denéchaud estime que ce ne sont pas les caméras qui améliorent la situation, mais les hommes.

Dans la majorité, Yves Baumuller explique que pour la thématique santé, les appels à projet ne trouvent pas de propositions. Odile Uhlrich-Mallet défend le travail réalisé dans les écoles du secteur en faveur de la mixité sociale : la classe théâtre à Molière, le projet cuisine aux Pâquerettes où la Ville a rajouté un demi-poste d’ATSEM… Yves Hemedinger souligne le travail de prévention et annonce que le quartier sera équipé de caméras de surveillance en 2011. René Frieh en charge de la politique de la Ville se réjouit du travail d’équipe : « On tire dans le même sens et ça fait du bien ». Pour la rénovation urbaine, l’Etat réduit sa dotation alors que la Ville maintient la sienne. « L’ANRU, on voit bien que ça n’est pas que du béton », souligne encore le conseiller. Il estime que les actions du centre socioculturel et les projets dans les écoles ont toute leur place dans le rapport

Laisser un commentaire

 

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine