15 juin 2011 ~ 0 Commentaire

Festival de l’Amitié et des Quartiers : Toute la diversité du quartier ! (Art. DNA)

220636061852.jpgSamedi aura lieu le festival de l’amitié et des quartiers rue de Riquewihr. Si le concert de Kenza Farah constitue sans doute le moment fort de cette fête, la journée mettra en valeur les associations travaillant sur les quartiers Florimont et Bel-Air.
« La fête existe depuis une douzaine d’années, raconte Yves Baumuller, conseiller municipal délégué. La formule a changé en 2004. C’est un moment important dans la vie du quartier. La fête est comparable à celle qui se passe dans le quartier de l’Europe en septembre. La différence, c’est qu’ici, c’est devenu un vrai festival avec un podium », podium sur lequel défilent autant les talents locaux, régionaux que nationaux. Cette année verra monter sur scène Kenza Farah. « Jusqu’à la semaine dernière, on avait La Fouine, confie Yves Baumuller, lâchant également avoir eu des contacts avec Soprano. On demande un engagement réel des artistes autour du concept de fête des quartiers. » La chanteuse marseillaise se produira à partir de 20 h.

Si d’habitude, la fête de l’amitié se déroule un dimanche, les organisateurs -la Ville et le centre socioculturel Florimont/Bel-Air- parient sur un samedi. Autre changement au programme, les réjouissances ne commenceront plus à 11 h mais à 14 h ; la fête s’étirera jusqu’à 22 h, accompagnée par un mix de DJ Kaly Touch. On pourra applaudir également trois groupes passés par le studio d’enregistrement du Pacific : un ensemble de musique orientale, le rappeur Dobla et Habdelhak Hindi qui joue de la musique indienne. La danse ne sera pas oubliée avec les prestations d’un groupe de danse africaine et un autre de hip-hop.

« Ce n’est pas une fête commerciale », insiste Yves Baumuller. Tous les bénéfices seront réinvestis dans un projet sur quartier. Parmi la vingtaine d’associations présentes, on peut noter la présence d’un atelier maquillage tenu par Mouvement d’Elles, un grand jeu « fait par les jeunes » proposé par la ludothèque « Jeux Joue » ou un stand scientifique avec les Petits Débrouillards… Pour les plus sportifs, le SRC, Pôle Habitat, l’Olympique de Colmar et le centre socioculturel organisent un tournoi de football (inscription au centre socioculturel). Et les fins tacticiens pourront s’affronter via un tournoi de pétanque.

Le défilé de mode, à 18 h, représente un autre moment fort de la journée. En tout, une douzaine de filles a réalisé durant l’année un vêtement présenté à l’occasion de ce défilé. À l’issue, un jury élit une reine et deux dauphines sur les critères du stylisme, de la prestation et de l’assiduité.

Durant cette journée particulière, la rue de Riquewihr sera fermée à la circulation. « Samedi, le quartier sera accessible à tout le monde, explique le responsable du centre socioculturel Mourad Haniche. On attend plusieurs milliers de personnes. »

Le festival, longtemps financé à 50 % par la Ville et 50 % par l’État, a vu cette année le désengagement de l’agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances soit 40 % du total. La Ville a augmenté sa part sur les 12 000 EUR de budget avec la participation de Jeunesse et sports et de Vialis.

JFT Festival de l’amitié et des quartiers rue de Riquewihr, de 14 h à 22 h. Restauration et buvette sur place. Entrée gratuite

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine