23 mars 2011 ~ 0 Commentaire

CUCS : des aides resserrées (Art l’Alsace)

Les élus, sauf les socialistes qui se sont abstenus, ont voté la première tranche de crédits pour le Cucs, contrat urbain de cohésion sociale. 288 600 € (134 700 € de la Ville et 153 800 de l’État) serviront à financer 36 projets sur 55 présentés ; dix ont été reportés et neuf refusés. Ces actions, portées par des associations dans les quartiers Europe/Schweitzer et Florimont/Bel-Air, visent la santé, l’emploi, la citoyenneté, la réussite éducative, etc.

Plusieurs élus ont regretté la diminution de 20 % de la subvention de l’État. Le rapporteur Yves Baumuller a ajouté que ce financeur avait d’ores et déjà annoncé que le désengagement serait « encore pire dans les années venir ».

Victorine Valentin, socialiste, a prôné des conventions pluriannuelles pour permettre un travail à long terme. Elle a par ailleurs trouvé « inacceptable » que l’aide à l’Appona ait été diminué d’un tiers, la Ville et l’État ayant réduit leur participation de 5 000 €.

Philippe Greiner, élu de la majorité, a lancé : « Il y a des actions qui pourraient être mutualisées. Il faut donner un signal fort aux associations car on ne pourra pas continuer à distribuer l’argent sans effort de leur part ».

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine