Archive pour janvier, 2011

L’heure des récompenses pour six associations (Art DNA)

20110129dna007550.jpgForte de 20 ans d’expérience au service des collectivités et d’une équipe de huit personnes, Archimène (Association régionale pour l’emploi à temps partagé) a fait bénéficier de son soutien plus de 600 associations en 2009.
Pour fêter ses 20 printemps au service de son objectif, développer ensemble l’emploi à temps partagé, Archimène a lancé un concours en décembre dernier. Intitulé « Les Archimédiennes ». il était destiné à valoriser les structures qui favorisent l’emploi dans le domaine des sports et des loisirs en Alsace.
Son épilogue, avec la proclamation des résultats a eu lieu jeudi soir salle de la Décapode au Koïfhus, à Colmar, sous la présidence d’Yves Baumuller. Six associations de la région sur les 20 candidates ont été récompensées pour leur dynamisme en faveur de l’emploi : il s’agit du Comité régional d’Alsace de sport adapté (CRASA), basé à Illkirch-Graffenstaden, La Pépinière de Munster, La jeunesse du Ried Brun de Holtzwihr, la MJC d’Ottmarsheim, e-changeons le monde de Sundhoffen et l’Association de gestion de la petite enfance de la vallée de Munster.
Elles ont reçu des bons d’achat, jugés utiles à leur fonctionnement. Un trophée a été remis à deux salariés, Chantal Muller et Sylvère Lemonnier, qui ont réussi à concilier plusieurs emplois à temps partagé.

644 salariés

Archimène recense 644 salariés qui peuvent être mis à la disposition des collectivités locales et des associations. Ces salariés partagent leur temps de travail entre plusieurs structures et sont rémunérés par l’association, qui leur assure un temps plein. L’association propose également d’accompagner ces structures dans leurs démarches administratives et comptables. Ainsi, en 20 ans, Archimène cumule 6 171 salariés mis à la disposition des collectivités. Un chiffre qui résume à lui seul l’efficacité de l’action menée en direction du développement de l’emploi.

Bonne année 2011: Année Européenne du Bénévolat et du Volontariat

anneeeuropeennevolontariat3.gifCette année européenne débute sous le signe de l’inquiétude ! Après 2010, année de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale dont nous constatons tous, avec regrets, qu’elle n’a apporté aucune amélioration, l’Union Européenne a décidé de mettre l’accent cette année sur l’engagement à travers l’année Européenne du Bénévolat et du Volontariat. Malgré que notre pays soit riche de son tissu associatif culturel, social, humanitaire et sportif il n’est pas moins vrai que les inquiétudes des dirigeants associatifs sont légitimes. En effet, Ils doivent faire face à un double enjeu : endiguer la crise du bénévolat et faire face à la diminution importante, conséquence de la politique gouvernementale, des subventions publiques pourtant indispensables à leur développement. J’espère que cette année européenne sera l’occasion de l’ouverture d’un vaste débat sur l’avenir du monde associatif. Je profite de cette période de vœux pour souhaiter à tous les acteurs de terrain une excellente année 2011.

Yves Baumuller

+ D’infos sur l’année européenne : http://www.eyv2011.eu

« La LOPPSI-2, une attaque inacceptable contre les pauvres », déplore Jean-Luc Bennahmias

bennahmiasbrasleve.jpgJean-Luc Bennahmias, député européen et vice-président du Mouvement Démocrate, a dénoncé mardi 10 janvier une disposition de la loi LOPPSI-2 autorisant « l’expulsion administrative en 48 heures de personnes logées dans des habitats hors normes », en évoquant « une attaque inacceptable contre les pauvres et les marginaux ».

« Si la loi Loppsi 2 reste idéologique sur les questions de sécurité, elle est aussi porteuse d’une régression (…) sur les questions liées au logement », dénonce-t-il dans un communiqué.

« La disposition qui autorise l’expulsion en 48 heures par le préfet, sans décision judiciaire, des personnes logées dans des habitats dits hors normes (tente, caravane, yourte…) caractérise l’inquiétante tendance à se priver de la justice et du droit pour ne mettre en exergue que l’arbitrage et les effets de manches! », fait valoir Jean-Luc Bennahmias.

« Alors que la folle flambée des prix du logement se généralise et pulvérise année après année tous les records, le gouvernement profite d’une vaste loi, tout aussi fourre-tout que répétitive, pour mettre à l’index toutes les formes d’habitat alternatif choisi ou non choisi », constate l’élu du Mouvement Démocrate. « Une nouvelle fois, les individus les plus fragiles ou ceux qui choisissent délibérément une option différente en seront pour leur frais », dit-il, en dénonçant des « responsables politiques qui ne supportent plus la différence ».

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine