21 décembre 2010 ~ 0 Commentaire

La vidéoprotection en question(Article DNA)

Pas de trêve de Noël au conseil municipal de Colmar. Pour la dernière séance de l’année hier, les élus colmariens se sont affrontés sur l’utilité de la vidéosurveillance. La Ville de Colmar veut ajouter 15 caméras qui seront installées dans le quartier Europe, pour un montant de 500 000 €. Cette 3e tranche d’équipements a fait réagir dans les rangs de la majorité et de l’opposition. Le centre et la gauche jugent l’efficacité du dispositif « très limitée », voire « pas démontrée ». Et ils trouvent la dépense « disproportionnée ». « Au total, pour l’ensemble du dispositif (46 appareils), on flirte avec le million et demi d’euros », déplore Yves Baumuller (Modem). Dans les deux camps, certains réclament davantage de policiers plutôt que de nouvelles caméras.
« La vidéosurveillance, ce n’est pas la panacée contre la délinquance, mais elle constitue un moyen complémentaire pour la police en matière de flagrants délits », fait valoir l’adjoint Maurice Brugger. « 220 interpellations ont eu lieu en 18 mois grâce aux caméras, et le taux d’élucidation des enquêtes a augmenté », confirme le 1er adjoint Yves Hemedinger. La 3e tranche de vidéoprotection a été adoptée, mais sans les voix de gauche et du Modem. Et trois élus de la majorité se sont abstenus.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine