05 mai 2010 ~ 0 Commentaire

« Malgré-Nous » 2ème Lettre ouverte au Président Sarkozy

malgrnous.jpg                Monsieur le Président de la République, 

Vous présiderez le 08 mai prochain à Colmar la commémoration du 65ème Anniversaire de  la Victoire de 1945. Votre choix de Colmar est un honneur pour la Ville dont je suis l’un des élus et pour notre Région  entière. Le Mouvement Démocrate Haut-rhinois, au nom duquel je vous écris, entrevoit dans ce choix une première reconnaissance du statut particulier de l’Alsace et de la Moselle du fait de leur annexion au IIIème  Reich Nazi durant la Seconde Guerre Mondiale. 

L’annexion de fait de 1940, sans protestation ni opposition à caractère officiel reste à tout jamais gravée dans la mémoire des survivants de cette période et de leurs descendants sous tous ses aspects dramatiques : germanisation des prénoms, des patronymes, des noms des rues, des villes et villages, négation de la culture française, exode des populations sur les routes, déportation des réfractaires et de leurs familles et incorporation de force de cent mille Alsaciens et Mosellans dans les unités combattantes de la Wehrmacht et de la Waffen SS. 

Ces incorporés de force, connus sous le nom de « Malgré Nous » étaient issus de 21 classes d’âge en Alsace et de 15 classes d’âge en Moselle. Trente deux mille Alsaciens et dix mille Mosellans sont morts après leur incorporation, soit sur le front de l’Est, soit pour la moitié d’entre eux dans les camps soviétiques dont le dernier prisonnier alsacien n’est rentré que le 16 avril 1955. 

Suite à votre discours lors de la commémoration de l’Armistice de 1918 le 11 novembre dernier à Paris, j’avais vivement réagi, dans un courrier à votre attention, à l’évocation dans ce discours du sort des « Malgré Nous », considérant comme dévoyé l’usage de ce terme pour les combattants alsaciens sous les drapeaux allemands lors de la Première Guerre Mondiale. Il ne s’agissait cependant pas pour moi d’opposer deux réalités abjectes imposées par l’histoire, deux parcours de jeunes hommes placés malgré eux sur les chemins de la guerre. 

Dans la réponse qui m’a été adressée par votre Etat-Major Particulier, il est indiqué que votre discours le 11 novembre dernier « ne se limitait pas à une évocation historique de la Première Guerre Mondiale » mais  qu’ « en raison de la présence pour la première fois, d’une chancelière allemande sous l’Arc de Triomphe, il célébrait plus largement la réconciliation franco-allemande après les déchirements de l’histoire. » et que c’est ainsi que vous avez « évoqué les Malgré Nous, emblématiques du drame de l’Alsace-Moselle et page douloureuse de notre histoire commune. » 

La simple évocation du sort des « Malgré Nous », même appréciée, reste insuffisante au regard des attentes des Alsaciens. 

Le Mouvement Démocrate estime que malgré le temps passé la blessure morale collective n’est pas cicatrisée ; le devoir de mémoire n’est pas achevé ; la place et le statut dans l’histoire des « Malgré Nous » restent méconnus, voire incompris. 

Nous considérons que l’Etat Français d’alors porte une forte responsabilité dans l’abandon au IIIème Reich de l’Alsace et de la Moselle et en conséquence dans l’enrôlement imposé à sa jeunesse. Les « Malgré Nous » ne peuvent être considérés à juste titre que comme des victimes de guerre et de mesures dictatoriales auxquelles ils ne souscrivaient nullement. 

Cette double reconnaissance – responsabilité de l’Etat Français et statut de victime – ne peut être exprimée que de la part des plus hautes autorités françaises en la personne du Président de la République. C’est à cette condition impérative que les dernières victimes et les derniers témoins  trouveront enfin l’apaisement. 

Il vous revient par votre fonction de répondre à cette demande des Alsaciens. Votre présence à Colmar ce samedi 08 mai serait à nos yeux l’occasion de rendre définitivement justice, sans ambigüité, à l’Alsace et à la Moselle ou d’annoncer une prochaine visite de votre part à Schirmeck au Mémorial d’Alsace-Moselle pour y effectuer cet acte d’histoire.  Dans cet espoir, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président de la République, l’assurance de nos sentiments républicains et respectueux.

 Pour le Mouvement Démocrate Haut-Rhinois Le Délégué Départemental Yves BAUMULLER 

modem68anicolassarkozy.pdf

pdf dans MoDem rponselyselettredu111109.pdf

 Lettre du 11 novmebre 2009 http://yvesbaumuller.unblog.fr/2009/11/11/lettre-ouvert-au-president-sarkozy/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine