20 février 2010 ~ 0 Commentaire

Lancement national de la Fédération Ecologie et Démocratie !

yvesetjlb.bmpNous avons eu le plaisir, ce mardi 16 février d’annoncer le lancement   officiel de la « Fédération Ecologie et Démocratie en France et en  Europe ».Cette Fédération présidée par le Député Européen Jean-Luc Bennahmais et dans laquelle j’ai été désigné à la fonction de Secrétaire Général Adjoint est ouverte à tous ceux pour qui écologie et démocratie sont indissociables. Cette fédération vise l’accélération de la mise en place des mesures indispensables à l’émergence d’une société responsable.

- « Ecologie et démocratie » participe en France et en Europe à toutes les initiatives qui œuvrent à la construction d’une force démocrate, écologique et sociale dont le Mouvement Démocrate (MoDem) est le principal référent en France et le Parti Démocrate Européen en Europe.
- « Ecologie et démocratie » débat avec toutes les formations se revendiquant de l’écologie politique en France et en Europe.
- « Ecologie et démocratie » est ouverte aux discussions avec tous les démocrates, laïcs et républicains et soutient en ce sens l’initiative du Rassemblement initiée à Marseille et Dijon autour de Vincent Peillon, Marielle De Sarnez, Daniel Cohn-Bendit, Christiane Taubira, Robert Hue, François Rebsamen et Jean-Luc Bennahmias.

La Charte des valeurs fondamentales détaille ces mesures : entre autres, nous visons la diversification des ressources, l’abandon immédiat des centrales EPR, une gestion raisonnée des déchets ménagers, le développement du logement social respectant les critères Haute Qualité Environnementale, la redéfinition d’une politique migratoire juste, axée sur le droit de circulation, le maintien des services de proximité et la redéfinition de la notion de « services publics », la réaffirmation de la laïcité… Toutes ces mesures tendent à préserver le pacte républicain, car notre bon vivre-ensemble en dépend : il est le garant de la démocratie !

« Ecologie » est indissociable de « Démocratie » : il faut insister sur ce point.
Ne nous leurrons pas : bien des  perspectives de changements écologiques se heurtent à l’incompréhension et au refus des populations. Les changements structurels fondamentaux doivent être définis de concert avec les populations.

Dans le cas contraire, le développement n’aurait de durable que le nom !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine