13 janvier 2009 ~ 0 Commentaire

« Une alternative à la gauche comme à la droite  » (l’Alsace)

Née le 17 décembre, la section Colmar-Rhin-Vosges du MoDem se mobilisera bientôt pour les élections européennes. 

Le MoDem n’est plus un nouveau venu dans le paysage politique colmarien, avec déjà trois campagnes à son actif — les législatives de 2007 et les municipales et cantonales en mars 2008 – et une poignée d’élus au conseil municipal de Colmar et la Communauté d’agglomération (Odile Uhlrich-Mallet, Yves Baumuller, Guy Waehren).
Ce n’est pourtant que le 17 décembre dernier que la section locale du MoDem, baptisée Colmar-Rhin-Vosges, a officiellement vu le jour, dans la foulée de la fédération départementale créée fin septembre. Elle est d’ailleurs la première section Modem à se structurer dans le département. Rassemblant les 11 cantons qui composent les 1re et 2e circonscriptions, la section compte actuellement 74 adhérents et compte mobiliser un réseau de quelque 200 sympathisants.
Président de la section, le Rouffachois Hubert Ott, ancien militant de l’écologie associative, croit beaucoup au positionnement du MoDem « au-dessus de la logique des partis » : « Nous proposons une alternative aux gens de droite comme de gauche. Nous avons l’ambition de répondre à l’ensemble des préoccupations des Alsaciens ». Président délégué de la section, Bertrand Zirgel insiste pour sa part sur « une sensibilité humaniste, environnementale et sociale ».
La composition de la section se veut à l’image de ce positionnement : on y trouve d’anciens UDF, comme Bertrand Zirgel, un ancien syndicaliste FO en la personne de Daniel Marguier, secrétaire, ou encore des militants issus du gaullisme. Une « richesse » et une « diversité de parcours » dont se félicite Odile Uhlrich-Mallet. Reste que la section compte aussi beaucoup de novices en politique, et compte bien mettre l’accent sur la formation des militants : « L’UDF était un parti de notables avec quelques militants. Le MoDem, c’est l’inverse : un parti de militants avec quelques élus, mais on ambitionne d’en avoir plus », sourit Bertrand Zirgel.
Première échéance à venir, les élections européennes du mois de juin : « Notre objectif, c’est d’avoir un candidat alsacien bien placé sur la liste du Grand Est », annoncent en cœur Hubert Ott et Yves Baumuller. La candidature de Bernard Stoessel, président du MoDem haut-rhinois, recueille le consensus au sein de la section, mais Odile Uhlrich-Mallet est également sur les rangs. Pour ouvrir le débat des européennes, les jeunes MoDem proposent un stammtisch ce mercredi 14 janvier à 21 h au Cygne, en présence de la députée européenne Nathalie Griesbeck. Au programme, le bilan de la présidence française de l’Union. 

Contacter 

courriel : modem_crv google-groups.com. Réunions en soirée les deuxièmes mercredis du mois au restaurant « Le Cygne », rue Édouard Richard à Colmar. 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les Jeunes CDH Verviétois |
palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN
| actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine